Annuaire > Caillosse Pierre

Thèse de doctorat 2012/2015
Ecole doctorale de l’Université de La Rochelle
Formation d’origine :
Master Recherche Civilisation, Histoire et Patrimoine Espaces, modèles, conflits aux époques moderne et contemporaine à l’Université de Poitiers 2010-2012

(2012-2015) Entre mer et fleuve : les communautés de la pointe du Médoc face aux transformations des littoraux (Moyen Âge – Époque moderne)

Mots clés : Pointe du Médoc, population littorale, risque naturel, finage

Directeur de thèse :
Michel Bochaca, Professeur d’histoire médiévale, et Mathias TRANCHANT, Maître de Conférences HDR en cours d’histoire médiévale, Université de La Rochelle, LIENSs UMR 7266
Responsables scientifiques :
-  François LEVËQUE, Maître de Conférences HDR Sciences de la Terre, Université de La Rochelle, LIENSs UMR 7266
-  Jacques PERET, Professeur d’histoire moderne, Université de Poitiers, CRIHAM
-  Jean-Luc SARRAZIN, Professeur d‘histoire médiévale, Université de Nantes, CRHIA
Financement : Allocation du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche



Entre mer et fleuve : les communautés de la pointe du Médoc face aux transformations des littoraux (Moyen Âge – Époque moderne).
Délimitée à l’ouest par l’Atlantique et à l’est par la Gironde, la pointe du Médoc a offert aux communautés paysannes qui l’ont occupée au Moyen Âge et à l’Époque moderne des conditions naturelles difficiles avec des sols sableux, pauvres et couverts de landes. Tirant parti des maigres ressources naturelles à leur disposition (agriculture de subsistance, saliculture), elles affrontèrent de surcroît d’importantes transformations du milieu naturel : avancée des dunes littorales vers l’intérieur des terres à l’ouest, sédimentation et engraissement de la berge fluviale à l’est. Sorte de finis terre situé à 90 km au nord de Bordeaux, cette région échappait à l’influence économique de la capitale de la Guyenne et présentait une identité marquée. Prise en tenaille entre l’Atlantique et la Gironde, elle formait un espace fortement compénétré par les influences océaniques et fluvio-maritimes.

L’existence d’un riche fonds documentaire s’étendant du XIIe au XVIIIe siècle, lié au prieuré Notre-Dame de Soulac, invite à limiter l’approche à l’ancienne paroisse de Soulac (actuelles communes de Soulac et du Verdon, ± 50 hectares). Cette documentation est complétée pour l’Époque moderne par des registres de notaires et le fonds de l’intendance de Bordeaux, institution qui, interpellée par les habitants du Médoc menacés par l’avancée des sables, a tenté d’apporter des réponses techniques et juridiques et de coordonner les efforts de lutte.

JPEG - 56.9 ko
La pointe de Soulac, les permanences et les grandes transformations du milieu au XVIIIe siècle


Principales collaborations : Organisation des Journées Thématiques de l’Ecole Doctorale LPAH à La Rochelle des mars 2014, « Traversées, passages, itinéraires ».

Publications :

  • « Un sauveteur, un héros : Wilfrid Perron et le cataclysme de la rivière Sainte-Anne (Québec) », in : Thierry SAUZEAU, Le sauvetage en mer.
  • 09/2011 : « Le Douhet et la cohabitation difficile : la lutte des sables », in : Révolution littorale, Comprendre l’évolution des paysages du littoral oléronais, Le Musée de l’Île d’Oléron, LOCAL, 2011, pp. 48-55.
  • 05/2011 : « Le port du Douhet, du sel à la plaisance », in : Île d’Oléron Magazine, 2011, pp. 48-49.
A paraître
  • « La chapelle du Verdon en Médoc face à la menace des sables dans les années 1730-1750 : sources écrites et mobilité des sables », Tranoy Laurence, L’environnement en mémoire, actes à paraître.
  • « La rade du Verdon : construction d’un lieu d’attente (1700-1874) », Colloque « Traversées, passages, itinéraires », 17-18 mars 2014, Université de La Rochelle, actes à paraître.
  • « L’adjudication des petits travaux maritimes : évolution, spécialisation et contrôle. Le cas de la pointe extrême du Médoc (milieu XVIIIe — milieu XIXe siècles) », Journée d’étude « Les entrepreneurs de l’aménagement du littoral (XVIIIe-XIXe siècle) », CERHIO‐Université de Bretagne‐Sud, 17 septembre 2014, actes à paraître.
  • « L’émergence de la figure de l’ingénieur : l’expert face aux transformations naturelles de la pointe du Médoc (début XVIIIe — milieu XIXe siècle) », Colloque « Pouvoir(s) et environnement », RUCHE-Université de Rennes 2, 16-17 octobre 2014, actes à paraître.
  • « Les marais salants de la pointe du Médoc (XVIIe — XIXe siècles) », Table ronde du PCR de Brouage, 6-7 novembre 2014, actes à paraître.
  • « La transformation des littoraux de la pointe du Médoc de la fin du XVIe au milieu du XIXe siècle. Problématique, sources et méthodes d’analyse », Journée des doctorants du GIS d’Histoire Maritime (novembre 2014), Revue d’histoire maritime, actes
Interventions :
2015 :
  • Janvier 2015 : « Des dunes à la station balnéaire : Soulac-sur-Mer », Séminaire de Master 2 de l’université de Poitiers « Environnement, sociétés et circulations maritimes ».
2014 :
  • 17 Décembre 2014 : « Les transformations des littoraux de la pointe du Médoc : reconstitution historique (fin XVIe — milieu XIXe siècles) », communication à la Société des Antiquaires de l’Ouest, Poitiers.
2013 :
  • Participation à la Journée de l’Association des Amis de Cordouan le 22 juin 2013 : « Paysage de la « Grande cote » de Soulac vu par la Passe de Graves (XVIe-XVIIIe siècle) ».
  • Séminaire pour les Master 2 Histoire et représentations des paysages : Les paysages fluviaux. 14 mars 2013 : « Le cataclysme de la rivière Sainte-Anne du 27 avril 1894 : rupture et oubli », Université de Poitiers.
2011 :
  • Intervention lors du Séminaire de recherche du programme RISKS – Université La Rochelle– 23 juin 2011 – Quelle transdisciplinarité entre géographie et histoire sur la question des risques naturels liés à la mer ? avec l’intitulé « Développement portuaire et risque maritime sur Oléron : la question des « sables voyageurs » (XVIIe-XXe siècles) ».