Équipe AMARE > Dynamiques portuaires, Milieux urbains et environnement MARitime (DYPOMAR)

Mots clés du projet


Port, corrosion, biodiversité, pollution, développement durable, politiques publiques, patrimoine maritime, tourisme, énergie renouvelable, transport maritime, modélisation

Résumé


À partir des analyses et des recommandations produites tant par les instances politiques (européennes, nationales, régionales) que par les organismes de recherche, des attentes très fortes ont été clairement identifiées en direction de l’étude des ports. Le projet DYPOMAR entend répondre à ces attentes en initiant une vaste étude pluridisciplinaire, réunissant des compétences issues de l’ensemble des laboratoires de l’Université de La Rochelle. Les travaux menés devront, au-delà de l’accumulation de connaissances fondamentales, proposer des solutions à destination des acteurs et des gestionnaires des ports. Ils porteront sur quatre axes :
1. La gestion des environnements intra et extra portuaires
2. Infrastructures et matériaux en milieux portuaires
3. Le fonctionnement et l’organisation des activités portuaires
4. Production et consommation d’énergie en contexte maritime

L’expérience en cours est réalisée dans le contexte de l’axe 1. Des phénomènes naturels et anthropiques de toutes sortes affectent le fonctionnement d’un port et de son milieu, en son sein mais aussi à ses abords : pollutions (hydrocarbures, métaux lourds), biodiversité, introduction d’espèces, sédimentation, érosion, submersion, courants, etc. Chacun d’entre eux intéresse les gestionnaires des ports qui se doivent d’assurer l’accessibilité et la sécurité de leurs accès, d’une part, de maîtriser l’impact des activités liées à leur fonctionnement sur l’environnement, d’autre part.

Outre la connaissance fondamentale que ces travaux doivent permettre d’obtenir sur la question portuaire, qui représente un enjeu de première importance pour les autorités politiques et scientifiques, nationales et européennes, leur étude est conçue pour dégager des solutions employables par les acteurs économiques comme par les décideurs en charge de la question portuaire sur le territoire de la Région Poitou-Charentes.

Ce projet compose :

  • le programme « Gestion Intégrée des Zones Côtières : des bassins versants agricoles à la frange littorale urbanisée » (GIZC) présenté par l’université de La Rochelle au titre du FEDER/FSE Poitou-Charentes 2014-2020 ;
  • le programme « Biodiversité, frange côtière, chimie verte » (ECONAT) présenté par les universités de La Rochelle et de Poitiers au titre du CPER 2020.
publie le lundi 9 mai 2016