Annuaire > Juin Camille

Thèse de doctorat 2012/2015
Ecole doctorale Gay Lussac à l’Université de La Rochelle
Formation d’origine :
Master Génie Biotechnologique et Management en Agro Industrie, parcours Biochimie, 2010-2012

(2012-2015) Exploration de la chimiodiversité de microalgues marines pour l’isolement de pigments potentiellement anti-cancéreux cytotoxiques

Mots clés : Microalgues, extraction, valorisation de pigments, activités anticancéreuses

Directeur de thèse :
Valérie Thiéry, Professeur, Université de La Rochelle, LIENSs UMR 7266
Laurent Picot, Maitre de conférences, Université de La Rochelle, LIENSs UMR 7266

Financement : Allocation de la Région Poitou Charente.



Exploration de la chimiodiversité de microalgues marines pour l’isolement de pigments potentiellement anti-cancéreux cytotoxiques.
Avec plus de 80% des espèces existantes, le monde marin renferme une multitude d’organismes méconnus : algues, invertébrés, tuniciers, éponges, mollusques, coraux…qui constituent un formidable filon de molécules originales. De part leur immense diversité structurale, les composés d’origine naturelle sont donc une source d’inspiration sans égal pour les chercheurs. L’objectif de ce travail est d’identifier des molécules naturelles originales, issues de la biodiversité des microalgues marines, constituant de nouveaux candidats pour le développement pharmaceutique de médicaments anticancéreux innovants. L’identification de ces nouvelles molécules vise également à limiter les effets secondaires de la chimiothérapie dans les indications déjà traitées. Le défi est également de proposer des procédés écologiquement responsables pour l’obtention de ces molécules, et de caractériser leur fonction écologique. L’étude des pigments par criblage de la biodiversité contribue en effet à une meilleure caractérisation des espèces de microalgues et de leur physiologie, et à une meilleure compréhension de leur rôle central en tant que producteurs primaires des océans. Des applications dans les domaines biotechnologiques et environnementaux sont envisageables, par la mise au point de procédés innovants d’extraction de molécules naturelles, et par l’utilisation du dosage de ces pigments dans l’environnement comme traceur écologique des populations de microalgues ou indicateur de la qualité environnementale.


Principales collaborations :
  • Laboratoire PBA (Physiologie et Biotechnologie des Algues) IFREMER, Nantes.

Publications :

  • Antiproliferative activity of Cyanophora paradoxa pigments in melanoma, breast and lung cancer cells. Paul-Hubert Baudelet, Anne-Laure Gagez, Jean-Baptiste Bérard, Camille Juin, Nicolas Bridiau, Raymond Kaas, Valérie Thiéry, Jean-Paul Cadoret, Laurent PICOT. Marine Drugs (2013).