Actualités > Les Chercheurs du CNRS, de l’Université de La Rochelle et du CNES et les étudiants de Master Science Pour l’Environnement

« Observation GPS pour la géodynamique »
TP – Île d’Aix. Nivellement par GNSS (GPS)

Les Chercheurs du CNRS, de l’Université de La Rochelle et du CNES
et les étudiants de Master Science Pour l’Environnement

« Observation GPS pour la géodynamique »
Travaux Pratiques – Île d’Aix. Nivellement par GNSS (GPS)
Mercredi 23 mars 2016 départ 8h embarcadère de Fouras-les-Bains


Contexte scientifique et territorial
L’Île d’Aix est située dans le Pertuis Charentais, à 4 km au large de la pointe de Fouras. Un site atelier d’expérimentation sur le niveau de la mer y est implanté depuis 2011 par l’Université de La Rochelle avec le soutien des collectivités territoriales et des organismes partenaires SHOM et IGN.
L’instrument principal est un marégraphe radar, installé en mars 2011. Il est doublé d’un marégraphe à pression. Une station GNSS (GPS) permanente complète l’observatoire depuis février 2012 afin d’en surveiller les mouvements verticaux du sol. Par ailleurs, tous les 10 jours depuis août 1992, un satellite passe au large de l’île (au-dessus du fort Boyard) et mesure la hauteur d’eau. De ce fait, le site est un endroit privilégié pour la validation des mesures des altimètres radar embarqués sur satellite.

Au cours de cette journée, les étudiants découvriront différentes applications du GNSS (GPS) auxquelles sont associées différentes méthodes de levé et de traitement des mesures GNSS, en particulier le GNSS cinématique, le GNSS statique (stations fixes, permanente ou temporaires) et le GNSS statique rapide avec temps réel.
Une des applications pour laquelle les chercheurs utilisent le GNSS cinématique à l’île d’Aix est celle des bouées GNSS. Dans cette application, ils déploient une ou plusieurs bouées GPS à proximité de la jetée Barbotin, afin de référencer et valider les données de marégraphes tels que le marégraphe à pression ou le marégraphe radar.

publie le vendredi 3 juin 2016