Annuaire > Mayaguezz Henky

Thèse de doctorat 2012/2015
Ecole doctorale Gay Lussac de l’Université de La Rochelle
Formation d’origine :
Master Recherche EEL (Environnement et Espace Littoraux), 2007-2008

(2012-2015) Etude de vulnérabilité des populations et de schémas d’évacuation de la population en cas de tsunami : Étude du cas de la ville de Padang (Indonésie)

Mots clés : tsunami, vulnérabilité humain, taux de fréquentation, risque, évacuation, accessibilité, zone refuges, SIG

Directeur de thèse :
• Frédéric LEONE, Professeur, Université Montpellier 3/UMR GRED,
Frédéric POUGET, MCF, Université de La Rochelle
Responsables scientifiques :
-  Frédéric LEONE, Professeur, Université Montpellier 3/UMR GRED,
-  Frédéric POUGET, MCF, Université de La Rochelle
Financement : Erasmus Mundus (MOVER)



Etude de vulnérabilité des populations et de schémas d’évacuation de la population en cas de tsunami : Étude du cas de la ville de Padang (Indonésie)
La ville de Padang se trouve à l’ouest de l’île Sumatra (Indonésie), environ 200 km de zone subduction « sunda megathrust ». Dans la dernière décennie, cette zone a été identifiée comme étant la région tectonique la plus active. La partie nord de cette région s’est rompu en 2004 et 2005. La partie sud a été partiellement rompue en 2007, et la plus méridionale est considérée comme rompue en 2000. Les événements décrits ci-dessus ont laissé un vide centralisé dans les îles Mentawai, qui a stocké l’énergie depuis 1797 se chevauchant avec le tremblement de terre de 1833 (figure 1). Cette zone est fortement couplée, et elle est susceptible de subir un tremblement de terre de magnitude Mw = 8,8 ou un Mw = 8,9 dans un proche avenir. La hauteur maximale de tsunami modélisé est de 6 m sur le littoral de Padang et la première vague atteindrait la côte 20 minutes après la secousse.
JPEG - 86.6 ko
(Extrait de Muhari et al, 2011)

La population de la ville de Padang est de plus de 800.000 habitants. La zone fortement urbanisée est située au bord de la mer à une altitude inférieure à 10 m. De plus l’accessibilité vers la zone de refuge est très limitée avec une possibilité d’embouteillages toute de suite après le séisme.
Les objectifs de cette thèse sont d’étudier la vulnérabilité des enjeux humains à Padang et les scénarios d’évacuation. Je vais analyser plus profondément la vulnérabilité humaine sur les surfaces bâtis et les surfaces de plein air, le taux de fréquentation des enjeux humains multi horaire et l’indice de Risque Humain (IRh) sur la zone potentiellement inondable (à l’intérieur et à l’extérieur de bâtiments). Les études actuelles ne montrent que la distribution spatiale temporelle des personnes situées à l’intérieur de bâtiment pendant la journée et le soir. L’IRh étudié concerne uniquement les personnes se trouvant à l’extérieur de bâtiment sans prendre en considération les débris potentiels flottants sur les espaces publiques et les voies de communication.
En cas d’évacuation de tsunami, je vais analyser la qualité de chaque zone refuge. Et puis, je vais continuer à modéliser l’accessibilité vers les zones refuges. Parce que l’accessibilité dépend directement du moment précis où elle est mesurée. Elle peut varier selon le moment de la journée. Cette méthode nous permettra de connaître la vitesse de déplacement et la distance temps vers les zones refuges.