Annuaire > Soulimant Nina

Thèse de doctorat 2007/2010
Ecole doctorale de l’Université de La Rochelle

Formation d’origine :
Master Recherche Environnement et Espaces Littoraux, La Rochelle– 2006/2007

(2007/2010).
Insularité et prise de conscience environnementale.

Mots clés : insularité, isolement, capacité d’adaptation, changement, pression, conscience environnementale

Directeur de thèse :
Louis MARROU, Professeur, Université de La Rochelle, LIENSs UMR 7266

Financement : Bourse du Conseil Général de la Charente-Maritime



Insularité et prise de conscience environnementale.
L’étude de la relation entre insularité et environnement est depuis toujours source de recherches et à l’origine de grandes théories fondatrices des sciences naturelles, mais aussi humaines. Cette relation sera ici étudiée sous l’angle de la capacité d’adaptation des populations face à un bouleversement de leur milieu. L’isolat sera choisi comme terrain privilégié de part sa réactivité accrue aux phénomènes de tout type ou encore de part le rapport étroit, voire le sentiment d’appartenance exacerbé, qu’entretiennent généralement ses habitants avec ce territoire. L’un des objectifs sera donc de déterminer quelles sont les conséquences spatiales et territoriales de l’adaptation au changement en passant par le filtre de la prise de conscience environnementale.


Principales collaborations :
-  Section Géographie du département de Biologie de l’Université de Ponta Delgada, Ile de São Miguel, Açores, Portugal
-  Département de Géographie de l’Université de Sfax, Tunisie + Centre Cercina pour les recherches sur les îles Méditerranéennes (CECERIM), Iles Kerkennah, Tunisie