Annuaire > Salmon Camille

Thèse de doctorat (2016-2019)
Ecole doctorale Gay Lussac
Formation d’origine :
Master Sciences Pour l’Environnement, Spécialité Géographie Appliquée à la Gestion de l’Environnement Littoral, 2010-2012

(2016-2019) Evaluation de la vulnérabilité et de la capacité de réponse de différents types de systèmes sédimentaires côtiers face aux pressions climatiques en France : systèmes plages-dunes atlantiques (Charente-Maritime), systèmes alluvionnaires et coralliens des îles tropicales hautes et basses (La Réunion, Polynésie française)

Mots clés : risques liés à la mer, vulnérabilité, zones tampons, changements environnementaux, impacts des événements tempétueux, perturbations anthropiques , capacité de réponse, systèmes coralliens, systèmes plage-dunes atlantiques
Responsables scientifiques :
-  Virginie Duvat, Professeur de géographie, Université de La Rochelle, LIENSs UMR 7266
Financement : Agence Nationale de la Recherche (projet STORISK) et Contrat Plan Etat Région (projet RISCO)



Evaluation de la vulnérabilité et de la capacité de réponse de différents types de systèmes sédimentaires côtiers face aux pressions climatiques en France : systèmes plages-dunes atlantiques (Charente-Maritime), systèmes alluvionnaires et coralliens des îles tropicales hautes et basses (La Réunion, Polynésie française).
Sur de nombreux littoraux, les zones tampons terrestres « naturelles » (systèmes plages-dunes, par exemple), ont vu leur surface diminuer au cours des dernières décennies, sous l’effet de l’urbanisation et/ou de l’érosion. Ce phénomène de « compression côtière » a entraîné une augmentation de l’exposition des enjeux humains aux risques liés à la mer, ainsi qu’une forte dégradation du service de protection rendu par les zones tampons face aux pressions météo-marines (amortissement de l’énergie des vagues et du vent, obstacle face aux submersions). On observe par ailleurs une forte variabilité des réponses de ces systèmes face aux pressions climatiques, à la fois pendant une tempête (impacts sur le système), et lors de la période de réajustement post-événement (capacité de réponse du système). Dans l’optique de réfléchir à des solutions de réduction des risques et d’adaptation au changement climatique basées sur la nature (prise en compte de la dynamique de ces milieux, restauration le cas échéant), il est nécessaire d’améliorer la connaissance sur l’évolution des zones tampons et les facteurs qui la contrôlent, et d’évaluer à une échelle spatiale fine leur vulnérabilité et leur capacité à répondre à une perturbation. Ce sont les objectifs que poursuit ce travail de thèse.




Principales collaborations :
  • Alexandre Magnan, Chercheur, IDDRI
  • Gonéri le Cozannet, Ingénieur, BRGM
  • Sophie Lecacheux, Ingénieur, BRGM
  • Samuel Etienne, Directeur d’études, EPHE-GEL
  • Stéphane Costa, Professeur, Université de Caen Organisme

Publications :

  • Duvat V., Magnan A., Etienne S., Salmon C., Pignon-Mussaud C., 2016. Assessing the impacts of and resilience to Tropical Cyclone Bejisa, Reunion Island (Indian Ocean). Natural Hazards 83(1), 601-640. doi : 10.1007/s11069-016-2338-5
  • Testut L., Duvat V., Ballu V., Fernandes R., Pouget F., Salmon C., Dyment J., 2015. Shoreline changes in a rising sea level context : the example of Grande Glorieuse, Scattered Islands, Western Indian Ocean. Acta Oecologica, en ligne, doi : 10.1016/j.actao.2015.10.002

Activités d’enseignement :

  • SIG appliqué à l’environnement (M2 SPE GEEL)
  • Accompagnement des travaux réalisés par les étudiants de M2 Géographie Appliquée à la Gestion des Littoraux (excursion de terrain de 3 j. à Oléron + suivi de projet), UE Géomorphologie et SIG