Annuaire > Chipaux Alyssan

Thèse de doctorat 2014/2017
Ecole doctorale de l’Université de La Rochelle
Formation d’origine :
ex : Master Professionnel Statistique pour l’entreprise (Rennes 2), 2012-2014

(2014-2017) La crépidule des Pertuis Charentais : rôles fonctionnels, modélisation d’habitat et analyse intersites du processus de colonisation et d’altération des habitats littoraux.

Mots clés : crépidule, modélisation, statistique, Crepidula fornicata

Responsables scientifiques :

  • Xavier de MONTAUDOUIN, enseignant-chercheur UBX (Maître de conférences HDR), Station marine d’Arcachon, UMR CNRS 5805 EPOC - OASU
  • Pierre-Guy SAURIAU, chercheur CNRS, Université de La Rochelle, LIENSs UMR 7266

Financement : Allocation de la Communauté d ’Agglomération de La Rochelle

La crépidule des Pertuis Charentais : rôles fonctionnels, modélisation d’habitat et analyse intersites du processus de colonisation et d’altération des habitats littoraux.
JPEG - 88.4 ko
Fig1 : Crepidula fornicata

« La crépidule, Crepidula fornicata (Linné, 1758) (Fig. 1) est un mollusque gastéropode marin originaire de la côte Atlantique de l’Amérique du Nord. La crépidule s’est propagée sur les côtes françaises par dispersion larvaire via les courants marins mais aussi par les activités anthropiques liées aux cultures marines. Elle a été rapidement déclarée invasive. Connue dans les pertuis Charentais depuis les années 1970, les bancs de crépidules font l’objet de mesure de régulation annuelle par dragage, depuis les années 1980.

Pour améliorer ces mesures de gestion, une meilleure connaissance de l’habitat préférentiel de la crépidule est nécessaire et se déroulera en trois étapes :

  • Créer un modèle d’habitat préférentiel de la crépidule. Les données de présence/absence et d’abondances seront croisées aux données environnementales dans les Pertuis Charentais permettant la création de modèles statistiques. Des cartes de prédiction de probabilité (présence ou abondance) seront réalisées afin d’évaluer les zones colonisées, dans le but d’améliorer les mesures de gestion déjà en place (dragage des bancs de Marennes-Oléron par la Trezence, Fig. 2) et de les étendre aux Pertuis.
  • Étudier la dispersion larvaire de la crépidule via l’utilisation de modèle hydrodynamique MARS Ifremer. Les résultats devraient mettre en évidence les bancs de crépidules les plus producteurs en larves et les zones de recrutement.
  • Comparer des sites avec des taux d’invasion différents, comme le bassin d’Arcachon faiblement colonisé, les Pertuis moyennement colonisé et la Rade de Brest fortement colonisée. L’objectif sera de confronter les facteurs potentiels utilisés par les modèles d’habitat de chacun des sites. »
    JPEG - 38.4 ko
    Fig 2 : dragage


Principales collaborations :
  • Olivier, Le Moine, Chercheur, IFREMER La Tremblade
  • Sébastien, Rochette, Chercheur, IFREMER Brest
  • Florian Ganthy, Chercheur, IFREMER Arcachon

Publications :

  • Deslous-Paoli J.-M. (1985). Crepidula fornicata L. (gastéropode) dans le bassin de Marennes-Oléron : structure, dynamique et production d’une population. Oceanologica Acta, 8(4) : 453-460.
  • de Montaudouin X. & Sauriau P.-G. (1999) The proliferating Gastropoda Crepidula fornicata may stimulate macrozoobenthic diversity, Journal of the Marine Biological Association of the United Kingdom, 79 : 1069-1077.
  • Sauriau P.-G ., Curti C., Cajeri P., Aubert F., Sauriau F., Sauriau M., Leguay D., Pineau D., Gouesbier C., Jourde J. & Latry L. (2011). Estimation du stock de crépidules dans les Pertuis Charentais. Rapport LIENSs, CNRS, Université de La Rochelle, La Rochelle, Contrat Ifremer 2011 5 53526118 : 47 p.