Annuaire > Grabkowiak Alexia

Thèse de doctorat 2013/2016
Ecole doctorale des Sciences de la Terre à Paris
Formation d’origine :
ENSG, Nancy (54)

(2013-2016) Séparation des sources en géodésie

Mots clés : méthodes statistique, séparation des sources , géodésie

Responsables scientifiques :
Olivier de Viron, Enseignant-Chercheur, Professeur, Université de La Rochelle, LIENSs UMR 7266

Financement : Allocation du Ministère de l’Education Nationale, de la Recherche et de la Technologie (MENRT)


Séparation des sources en géodésie.
La géodésie s’intéresse à la forme du globe, à son orientation dans l’espace et à son champs de pesanteur.

La géodésie spatiale est, de nos jours, précise à l’échelle millimétrique. Cependant, la modélisation des observables géodésiques est un défi car les quantités mesurées intègrent de multiples effets : toute perturbation de la forme de la Terre, de son orientation ou de son champs de pesanteur résulte d’un ensemble de causes actives depuis l’intérieur profond de la Terre jusqu’au sommet de l’atmosphère, voire au-delà.
Presque réciproquement, la plupart des phénomènes qui se produisent dans le système Terre entraînent des perturbations des quantités géodésiques. L’interprétation des données géodésiques revient donc à rendre à chacune des causes possibles ses effets.

Publications :

  • Olivier Vanderhaeghe and Alexia Grabkowiak “Tectonic accretion and recycling of the continental lithosphere during the Alpine orogeny along the Pyrenees”, Bulletin de la Societe Geologique de France, July/August 2014, v. 185, p.257-277, doi:10.2113/gssgfbull.185.4.257

Activités d’enseignement :

  • Monitorat à l’Université de La Rochelle au sein du département de Science de la Terre