Programmes de Recherche > R²QUALIEN

R²QUALIEN : Résidences Secondaires et Qualité de l’Environnement (2012-2016)

  • Responsables : Caroline BLONDY et Didier VYE
  • Organismes financeurs : CPER/FEDER, Agence Départementale du Tourisme de Charente-Maritime, CCI Rochefort-Saintonge et CCI La Rochelle
  • Chercheurs de LIENSs impliqués : Caroline BLONDY, Christine PLUMEJEAUD-PERREAU, Luc VACHER, Didier VYE, Caroline BONTET (Chargée de mission)
  • Partenaires extérieurs : Agence Départementale du Tourisme de Charente-Maritime, CCI Rochefort-Saintonge et CCI La Rochelle, Collectivités territoriales (EPCI-FP) de Charente-Maritime, DREAL Poitou-Charentes, INSEE.
  • Mots-clés : tourisme, qualité, modes d’habiter, environnement, littoral, gouvernance, retombées socio-économiques
JPEG - 16.2 ko
Résidences secondaires en bord de plage à Chatelaillon-plage

Présentation et objectifs du projet

Les résidents secondaires occupent une place majeure au sein des littoraux touristiques contribuant à leur attractivité comme à la transformation des environnements côtiers. Toutefois, cette population reste encore mal connue (Ortar, 1999) et fait souvent l’objet de controverses (Coppock, 1977, Hall & Muller, 2004). Cette méconnaissance est notamment liée aux difficultés de collecter des données quantitatives et qualitatives sur ces « passants qui restent et ces habitants qui passent » (Urbain, 2002).
C’est dans ce contexte qu’en 2012, en Charente-Maritime, destination touristique majeure en France comptant 79 405 résidences secondaires en 2013 (source FILOCOM), a été lancée une étude sur les usages des résidences secondaires par leurs propriétaires et la perception que ces derniers ont de la qualité de leur cadre de vie (environnement, services, etc.). Les résidences secondaires constituent les deux tiers de l’offre en hébergement touristique et plus de 40 % des logements dans les stations balnéaires et dans les îles. Cette étude a pour objectif général de mieux cerner le profil des résidents secondaires de Charente-Maritime, de connaître les usages de leur bien, de mieux cerner leurs attentes ainsi que les retombées socio-économiques liées à leur présence.

Les chercheurs de LIENSs investis dans ce projet explorent plus particulièrement le rapport que les résidents secondaires entretiennent avec l’environnement littoral à travers plusieurs questionnements :


1) Comment les résidents secondaires contribuent-ils à l’attractivité touristique et résidentielle du littoral ?
2) Quelle est la généalogie de la fréquentation des littoraux par les propriétaires de résidence secondaire ?
3) Quelles sont leurs pratiques et leurs perceptions de l’environnement littoral ?
4) Comment participent-ils aux systèmes de gouvernance locaux et quels regards portent-ils sur les politiques de gestion de l’environnement (conservation des écosystèmes, réduction des risques liés à la mer notamment) ?
5) Dans quelle mesure leur mode d’habiter poly-topique (Stock, 2004) influence-t-il leur relation à l’environnement et leur participation aux systèmes de gouvernance locaux ?

JPEG - 33.8 ko

 

Principaux résultats attendus

  • Amélioration de la connaissance d’une population difficile à cerner, à la fois habitante par son statut de propriétaire et touriste par ses pratiques
  • Évaluation de leur contribution à l’attractivité du littoral : indicateurs de fréquentation, stratégies résidentielles passées et futures (généalogie de la fréquentation)
  • Analyse des pratiques et des perceptions dans les territoires littoraux et rétro-littoraux
  • Évaluation de leur participation à la vie locale (exemple : associations de protection de l’environnement, du patrimoine…) et de leur positionnement par rapport aux politiques environnementales.
  • Déclinaison de la relation des propriétaires de résidence secondaire à l’environnement littoral selon différents contextes territoriaux : île touristique, ville côtière, station balnéaire, espace rétro-littoral.

    La méthodologie croisant différents protocoles (enquête par questionnaires, entretiens et focus groups) a permis de constituer une très importante base de données (12 600 questionnaires, 1400 entretiens téléphoniques, 6 focus groups) dont l’analyse, la restitution et la valorisation débutées en 2015 se poursuivront en 2016.

 

Publications

Donnat S., Vye D., Bontet C., Vermandé M., Blondy C., 2015, [Quels enjeux autour des résidences secondaires ? Présentation de l’étude menée en Charente-Maritime, Revue Espaces, n°326, pp.58-63

Donnat S., Vye D., Bontet C., Vermandé M., Vacher L., 2015, [Résident secondaire, es-tu là ? L’exemple de la Charente-Maritime, Revue Espaces, n°326, pp.94-101

Vye D., Blondy C., Vacher L, 2016, Les résidents secondaires, des acteurs essentiels des systèmes touristiques littoraux ?, Territoires en Mouvement, n°30 Systèmes littoraux et espaces touristiques (publication acceptée, à paraître).

 

Communications à des colloques nationaux et internationaux

Blondy C., Bontet C., Plumejeaud-Perreau C., Vacher Luc, Vye D., (2014), Does inhabitants having a second home play only a second role in coastal territories ? A case-study in Charente-Maritime (France), Proceedings du colloque international « New Perspectives on Second Homes, IGU, Tourism, Leisure and Global Change Commission, June 2014, 9th/11th”

Bontet C. Bellanger O., Blondy Caroline, Donnat S. Plumejeaud-Perreau C., Vacher L. Vermandé M., Vye D., Comment observer les résidences secondaires ?, In « Observer les touristes pour mieux comprendre les tourismes, 5 ème colloque international de l’Association ASTRES, Juin 2015, La Rochelle, France.

Vye Didier, Bontet Caroline, Blondy Caroline, Donnat Stéphane, Plumejeaud Christine, Vacher Luc, 2015, Interroger le rapport au changement des résidents secondaires Le cas de la Charente-Maritime, Colloque MSFS 2015 - Mobilités en changement, changements par les mobilités, Novembre 2015, Lyon, France.

publie le jeudi 7 janvier 2016