Annuaire > Toublanc Florence

Thèse de doctorat 2010/2013
Ecole doctorale « Sciences pour l’Environnement - Gay Lussac » - Université de La Rochelle

Formation d’origine :
Ecole d’ingénieur, Spécialité Génie des Procédés et Environnement – INSA de Toulouse – 2004/2009
Master recherche Génie des Procédés et Environnement – Université Paul Sabatier de Toulouse – 2008/2009

(2010-2013)
Comportement hydrosédimentaire de l’estuaire de la Charente

Directeur de thèse :
Eric CHAUMILLON, Maître de Conférences, Université de La Rochelle, LIENSs UMR 7266

Responsables scientifiques :
Isabelle BRENON, Maître de conférences, Université de La Rochelle, LIENSs UMR 7266
Financement : Bourse du Conseil Général de Charente Maritime



Comportement hydrosédimentaire de l’estuaire de la Charente

Mots clés : dynamique sédimentaire, hydrodynamique, bouchon vaseux, estuaire, modélisation, mesures de terrain.

Le fleuve Charente est actuellement très mal connu tant du point de vue hydrodynamique que du point de vue sédimentaire. Alors que de nombreuses études portent sur les 4 grands fleuves français et sur la plupart des fleuves européens, la Charente n’a jamais fait l’objet que d’études partielles tant géographiquement que scientifiquement.

Le travail s’articule autour de 2 axes complémentaires que sont les mesures et la modélisation numérique :

1. Campagnes de mesure des paramètres hydrodynamiques (hauteur d’eau, courants de marée, vagues de vent) et sédimentaires (nature des sédiments, concentration dans la colonne d’eau). A ces campagnes pourront être ajoutés des mesures de paramètres biologiques tels que l’oxygène dissous.
Les mesures seront faites au point fixe sur des durées minimales de 15 jours (un cycle VE/ME plus un jour de recouvrement) en différents points de l’estuaire de l’embouchure au barrage de Saint Savinien pour permettre à la fois de faire un état des lieux du fleuve et de calibrer/valider les résultats du modèle hydrodynamique.

2. Modélisation 3D de l’hydrodynamique et du comportement sédimentaire du fleuve. Cette modélisation permettra de rendre compte des gradients de densité.
La modélisation permettra de donner des cartes de salinité, de concentration sédimentaire, de dépôt/érosion en fonction des différents scénarios hydrodynamiques. L’évolution du bouchon vaseux sera définie (importance dans l’évolution de la turbidité, importance pour la matière organique)

La compréhension des processus affectant le fleuve permettrait :
(i) de définir l’intrusion saline en fonction des différents scénarios de condition hydrodynamique (vent, marée, débit fluvial)
(ii) de quantifier le bilan dépôt/érosion dans les Pertuis Charentais
(iii) d’évaluer le bilan des sédiments fins dans la baie de Marennes-Oléron, avec les applications possibles pour le tourisme (gestion des plages) et l’ostréiculture (croissance des huîtres)
(iv) de déterminer le transport des polluants provenant du bassin versant de la Charente (en particulier le Cadmium)
(v) de faire des cartes d’inondation en cas de surcôtes mais aussi en cas de crue
(vi) de déterminer la quantité de Matière Organique Particulaire associée aux sédiments




Principales collaborations :
  • Xavier Bertin, Chargé de recherches, CNRS, LIENSs UMR 6250
  • Pierre Le Hir, Chercheur, IFREMER, DYNECO/PHYSED
  • Aldo Sottolichio, Maître de conférences, Université de Bordeaux, EPOC UMR 5805

Activités d’enseignement :
Enseignante au département Sciences de la Terre, Université de La Rochelle