Barbarin Marine

Thèse de doctorat (2019-2022)
Ecole doctorale EUCLIDE
Formation d’origine :
Master Sciences, Technologies, Santé, spécialité Recherche et ingénierie en biosanté (option Génie Cellulaire) à l’Université de Poitiers (2018)

(2019-2022) Environnement & Espace portuaire : Suivi de la qualité du milieu pour une meilleure compréhension de l’effet de variables environnementales á une échelle spatio-temporelle

Mots clés : Littoral, Bio-monitoring, Biomarqueurs, État de santé, Zones portuaires, Pertuis-Charentais
Responsables scientifiques :

  • Hélène Thomas, Université de La Rochelle, LIENSs UMR 7266

Financement :

  • Port Atlantique La Rochelle (CIFRE)
  • Projet QUALIPERTUIS : QUALITE DU MILIEU LITTORAL DANS LA MER DES PERTUIS


Environnement & Espace portuaire : Suivi de la qualité du milieu pour une meilleure compréhension de l’effet de variables environnementales á une échelle spatio-temporelle
La contamination des écosystèmes est aujourd’hui observée à l’échelle mondiale. Les contaminations chimiques de ces écosystèmes ont des origines diverses liées aux activités anthropiques : agriculture, urbaines (circulation, épuration, etc.), portuaires, industrielles, etc. L’eau constitue le principal vecteur de cette contamination, soit directement par le transport de contaminants dissous, soit par le transport de contaminants associés aux particules en suspension.
Les zones côtières, milieux d’interface entre les écosystèmes terrestres et marins, sont souvent peuplées par des communautés vivantes abondantes. Le littoral picto-charentais est une zone à fortes activités économiques liées à l’aquaculture, à la pêche nécessitant ainsi une très bonne qualité des eaux. Or, cette zone littorale est soumise à de nombreux apports de contaminants.
Certains contaminants agissent à faibles doses, d’autres induisent des effets cocktails sur les organismes marins. Les principaux contaminants sont régulièrement dosés, mais il n’existe aucun système de veille efficace et intégrateur.
Dans le cadre du projet QUALI-PERTUIS, les mollusques filtreurs (huîtres creuses, moules bleues, pétoncles noirs) seront sélectionnés comme espèces indicatrices. Ces bivalves sont déjà utilisés à travers les réseaux de suivi comme le Réseau National d’Observation (RNO) en France et ont récemment été décrits comme tels. Le projet QUALIPERTUIS, associera une phase de tests en laboratoire et des mesures sur site dans le but de comprendre l’impact des facteurs environnementaux influençant l’état sanitaire des bivalves dans les zones portuaires et les eaux côtières, en vue de parvenir au bon état chimique et écologique des milieux littoraux.


Principales collaborations :
  • Port Atlantique La Rochelle
  • Port de Plaisance de La Rochelle
  • Port de Chef de Baie à La Rochelle
  • Université Catholique de l’Ouest Faculté des Sciences Angers
  • Cedre de Brest
  • Laboratoire EA 2160 Mer Molécules Santé : Université Catholique de l’Ouest (Angers)

Liste des publications :

1 résultat

2018

Article dans une revue

Assessment of the biological quality of port areas: A case study on the three harbours of La Rochelle: The marina, the fishing harbour and the seaport
Marine Breitwieser , Emmanuel Dubillot , Marine Barbarin , Carine Churlaud , Valérie Huet , Frédéric Muttin , Hélène Thomas
PLoS ONE, Public Library of Science, 2018, 13 (6), ⟨10.1371/journal.pone.0198255⟩