Bertin Xavier, DR

This article is availabie in English

Directeur de Recherche au CNRS
Université de La Rochelle
Section de Recherche : section 30 du CNRS
Instituts référents : INSU et INEE

Mots clés : morphodynamique, embouchures, évènements extrêmes, modélisation numérique

Responsable de l’équipe DPL dans l’UMR LIENSs

Thèmes de Recherche.
Mon projet de recherche concerne l’étude des processus physiques qui contrôlent la dynamique hydro-sédimentaire et la morphodynamique des côtes dominées par les vagues et par la marée : embouchures tidales, estuaires, bancs tidaux et flèches sableuses. Pour mener ce projet de recherche, je combine l’observation in situ (courants, vagues, hauteurs d’eau, transport sédimentaire, etc.) et le développement et l’application de modèles numériques.


Plus spécifiquement, mon projet de recherche se décline en deux thèmes :

1-La morphodynamique des embouchures tidales.

Je m’intéresse aux processus physiques qui contrôlent la dynamique hydro-sédimentaire (interactions vagues-courants, transport sédimentaire, distorsion tidale, etc.) et les évolutions morphologiques (cycle saisonnier, fermeture et migration) des embouchures tidales.

simulation morphodynamique sur 200 jours d’une embouchure tidale idéalisée soumises à un marnage de 2 m et des vagues 1.5 m.
2-Processus physiques pendant les évènements extrêmes.
J’étudie les processus physiques qui contrôlent l’hydrodynamique (surcotes, submersions marines, ondes infra-gravitaires, setup.), la dynamique sédimentaire et les évolutions morphologiques (rupture de barrière, érosion, washover) pendant les évènements extrêmes. La représentation de ces phénomènes dans les modèles numériques constitue un verrou scientifique majeur et fait l’objet de mes projets en cours.
Simulation numérique de la submersion marine associée à la tempête Xynthia (Bertin et al., 2014)

Publications :

Embouchure tidale d’Ancão en 2009, Algarve, Portugal