Tranchant Yann-Treden

Thèse de doctorat (2018-2021)
Ecole doctorale de l’Université de La Rochelle
Formation d’origine :
Master Physique de l’Océan et du Climat, IUEM, UBO, Brest

(2018-2021) Modélisation hydrodynamique côtière : Apport des mesures in-situ et préparation des missions altimétriques futures

Mots clés : Modélisation numérique, Altimétrie spatiale, Niveau de la mer
Responsables scientifiques :
-  Valérie Ballu, CR CNRS, Université de La Rochelle, LIENSs UMR 7266
-  Laurent Testut, Chercheur, LEGOS / OMP, LIENSs UMR 7266 / ULR
Financement : Allocation du Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche



Modélisation hydrodynamique côtière : Apport des mesures in-situ et préparation des missions altimétriques futures

En 2021, le lancement du satellite altimétrique franco-américain à large fauchée « Surface Water and Ocean Topography » (SWOT) va révolutionner l’observation du littoral. L’objectif de la thèse est de préparer l’arrivée des données du satellite SWOT et d’être capable de traiter et d’exploiter scientifiquement les informations qu’elles contiennent.

La première partie de ce travail est de mettre en place un modèle hydrodynamique à haute résolution (SCHISM) afin de connaître précisément l’état de mer au moment du passage du satellite, et de discriminer dans le champ 2D de hauteur de mer obtenu, les composantes liées aux différents processus physiques (géoïde, marée, surcote, courants...).

Ce modèle sera ensuite validé et confronté aux mesures in situ de hauteur d’eau obtenues à l’aide des moyens classiques (marégraphes, capteur de pression) mais aussi des observations du drone marin PAMELI qui fournira une contrainte supplémentaire forte (profil 2D) à la validation du modèle.