Annuaire > Breitwieser Marine

Thèse de doctorat (2015-2018)
Guy de Lussac
Formation d’origine : Master Recherche EDYLE (Ecologie et dynamique des littoraux et estuaires), 2014-2015

(2015-2018) Développement d’outils normalisables pour l’évaluation d’une contamination chimique chronique : un enjeu pour la veille environnementale en milieu littoral.

Mots clés : Mimachlamys varia, biomarqueurs, contaminants organiques & inorganiques, milieu portuaire
Responsables scientifiques :
-  Hélène THOMAS, Responsable équipe AMARE Maître de Conférences, Université de La Rochelle, LIENSs UMRi 7266
-  Marianne GRABER, Directrice adjointe laboratoire LIENSs, Professeur des Université, LIENSs UMRi 7266
Financement : Ex : Communauté d’agglomération (CDA 17) & Fondation Increase


Développement d’outils normalisables pour l’évaluation d’une contamination chimique chronique : un enjeu pour la veille environnementale en milieu littoral.
Le littoral est l’objet d’une contamination chimique chronique par de nombreux polluants (résidus de pesticides, résidus médicamenteux, métaux lourds…), qui sont toxiques et qui sont impliqués dans des problématiques de santé publique et animale et de dégradations environnementales. Certains contaminants agissent à faibles doses, tandis que d’autres induisent des effets cocktails redoutables sur les organismes. Les sources de contamination sont nombreuses : apports fluviatiles et atmosphériques, rejets diffus et rejets directs. Les principaux contaminants sont régulièrement dosés dans différents points stratégiques liés à la ressource en eau, surtout celle de distribution, et dans certains aliments. Mais face au foisonnement des contaminants qui sont déversés ou produits dans l’environnement, il n’existe aucun système de veille efficace qui tienne compte de l’étendue réelle du problème. Par ailleurs, contrairement à ce qui existe pour l’homme, il n’y a pas de méthodes ou démarches finalisées et normalisables pour évaluer l’état de santé des invertébrés aquatiques, alors qu’ils représentent plus de 95% de la biodiversité. Dans ce contexte, l’objectif de ce travail de thèse interdisciplinaire consiste à évaluer l’impact de ces pollutions sur des espèces sentinelles (i.e mollusques bivalves) du littoral. Un premier champ d’études visera à mettre au point des méthodes complètes et efficaces pour évaluer la contamination des coquillages par des polluants organiques et inorganiques (volet chimie /écotoxicologie) ;
un second volet aura pour but d’analyser les effets biologiques de ces polluants en développant une utilisation conjointe de plusieurs biomarqueurs (volet écophysiologie). Ainsi, à l’image de ce qui est fait en santé publique, ce projet de thèse consiste à définir une démarche analytique et à proposer des outils biologiques normalisables pour le suivi de l’état de santé des organismes marins. Cette proposition répond à des besoins sociétaux majeurs, tels que le maintien de la diversité écosystémique et des services qui y sont associés. »

Ce travail de thèse s’inscrit dans le cadre du projet "Dynamiques portuaires, Milieux urbains et environnement MARitime" (DYPOMAR)



Principales collaborations :
  • LASAT 17, 79
  • Cedre de Brest
  • Institut Akvaplan Niva (FRAM, Tromsoe, Norvège)

Publications :

  • Breitwieser M, Viricel A, Graber M, Murillo L, Becquet V, Churlaud C, Fruitier-Arnaudin I, Huet V, Lacroix C, Pante E, Le Floch S, Thomas-Guyon H (2016) Short-term and long-term biological effects of chronic chemical contamination on natural populations of a marine bivalve. PLoS ONE 11(3) : e0150184

Activités d’enseignement :

  • Journée Mondiale de l’Océan (8 Juin 2015) ; scolaires primaires et collèges
  • Participation à la semaine du nautisme (Juin 2015), ateliers aux primaires et collègiens
  • Coordination d’ateliers pour la fête de la Science à l’école primaire de Pleumartin (Octobre 2015) ; tous niveaux