Bringer Arno

Thèse de doctorat (2018-2021)
Ecole doctorale EUCLIDE
Formation d’origine :
Master Océanographie côtière, finalité recherche à l’Université de Bordeaux (2015-2016)

(2018-2021) Environnement et conchyliculture : étude de l’effet d’une contamination chimique organique chez deux espèces (la moule bleue et l’huître creuse) des Pertuis-Charentais

Mots clés : bivalves, écotoxicologie, microplastiques, pesticides, comportement, biomarqueurs, embryo-larvaires

Responsables scientifiques :
-  Hélène Thomas, Université de La Rochelle, LIENSs UMR 7266
-  Jérôme Cachot, Université de Bordeaux, EPOC UMR 5805

Financement :
-  Comité Régional de la Conchyliculture du Poitou-Charentes (CIFRE)
-  Projet AQUAECOs Amélioration de la qualité environnementale & limitation de la toxicité de pesticides et microplastiques sur les activités conchylicoles dans les Pertuis-Charentais (Sèvre-Niortaise, Charente, Seudre)


Environnement et conchyliculture : étude de l’effet d’une contamination chimique organique chez deux espèces (la moule bleue et l’huître creuse) des Pertuis-Charentais
Les écosystèmes côtiers représentent des milieux fragiles de haute importance écologique pour les espèces marines qui y vivent. Il est donc primordial de les préserver. L’évaluation de l’impact des polluants (pesticides & plastiques), issus d’une contamination chimique chronique dans l’environnement, est actuellement une des préoccupations majeures en termes de préservation des milieux marins. Avec près de 30 000 à 130 000 tonnes d’huîtres creuses produites & commercialisées en France chaque année, le secteur conchylicole en Charente-Maritime représente le premier bassin de production Français. L’activité induit près de 25 000 emplois directs et son chiffre d’affaires annuel est d’environ 300 M€.
Si la conchyliculture rencontre de nombreux problèmes depuis plusieurs décennies, la situation s’est récemment dégradée en raison des mortalités exceptionnelles survenues en 2008 et qui perdurent encore actuellement. Les conchyliculteurs se questionnent quant aux pertes de leurs productions annuelles. Peu de démarches intégrées portant sur l’adaptabilité des activités conchylicoles aux changements environnementaux ont été entreprises au sein du Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis. Par ailleurs, l’augmentation constante de la production de plastique dans les dernières décennies a généré́ une accumulation des déchets plastiques dans le milieu marin, et plus particulièrement côtiers. L’étude de ces composants plastiques est devenue d’utilité publique puisque leur persistance a déjà été démontrée. En revanche, peu d’études se sont intéressées à la toxicité de ces perturbateurs environnementaux, émergents sur les organismes marins.

Dans ce contexte, ce projet de recherche propose d’étudier l’impact de composants organiques (i.e. plastiques vieillis des pertuis charentais) chez l’huître creuse à divers stades de vie (larves, juvéniles & adultes). La recherche et les propositions de mesures de réduction de ces effets sera menée de concert avec l’ensemble des acteurs concernés (conchyliculteurs, agriculteurs, parc naturel marin, chercheurs, administrations & collectivités) en vue de (1) de mieux comprendre les causes & conséquences des mortalités anormales des bivalves constatées dans les zones conchylicoles des Pertuis-Charentais, et (2) de proposer, si besoin, des scenarii aux professionnels des filières pour optimiser les pratiques conchylicoles actuellement mises en place sur le terrain.


Principales collaborations :

  • CRC (Comité Régional de la Conchyliculture)
  • Parc Naturel Marin des Pertuis-Charentais & Estuaire de la Gironde
  • UMR EPOC, Université de Bordeaux
  • Cedre (Brest)
  • Station Marine d’Arcachon (UMR EPOC)
  • Institut des Molécules et Matériaux du Mans (IMMM)
  • Laboratoire EA 2160 Mer Molécules Santé : Université Catholique de l’Ouest (Angers)
  • Laboratoire QUALYSE (La Rochelle)

Médiation scientifique :

  • Médiathèque : "Océans le mystère plastique", à La Rochelle, dans le cadre de l’opération Images de sciences / Projection Médiathèque Michel Crépeau, le 20 novembre 2018 à 18h30.