Conférence : Former les futurs chercheurs à l’interdisciplinarité contribue à la mise en place de participations citoyennes à la recherche.

Jeudi 26 avril 11:00-12:30

Institut de Littoral et de l’Environnement2 rue olympe de Gouges
La Rochelle

Par Livio Riboli-Sasco de l’Atelier des Jours à Venir

Livio Riboli-Sasco travaille à l’Atelier des Jours à Venir, une coopérative spécialisée dans l’accompagnement de recherches citoyennes et dans la formations des chercheurs. Il est l’un des trois médiateurs du programme Nouveaux Commanditaires Sciences que réalise la coopérative pour le compte de la Fondation de France. Par ailleurs, il est chercheur associé en philosophie de la biologie à l’Institut d’Histoire et de Philosophie des Sciences et des Techniques (Paris 1, CNRS UMR 8590). Auparavant, après avoir été formé dans le cadre d’un master et une école doctorale interdisciplinaires, il a co-dirigé en tant qu’ingénieur pédagogique à l’université Paris Descartes la mise en œuvre d’une Licence interdisciplinaire.

Résumé

Livio Riboli-Sasco présentera 3 exemples de formations à l’interdisciplinarité autour des sciences dures, du niveau Licence au niveau doctorat, discutant les avantages et les inconvénients d’une introduction aux pratiques interdisciplinaires à ces différents niveaux d’étude. Je préciserai en quoi ces formations sont utiles - mais pas indispensables - pour former de futurs chercheurs particulièrement habiles dans la mise en place de programme de recherche en partenariat avec la société civile.

publie le mardi 27 mars 2018