Henry adrien

Thèse de doctorat (2021-2024)
Ecole doctorale de l’Université de La Rochelle
Formation d’origine : Ecole nationale supérieur en environnement, géoressources et ingénierie du développement durable (ENSEGID). 2018-2021

(2021-2024) Role of sediment redistributions on coastal subsidence and
Relative Sea Level rise at present and in the near future

Mots clés : Sea-level, modélisations, risques, stratigraphie
Responsables scientifiques :
-  Celine GRALL, chargée de recherche Université de La Rochelle, LIENSs UMR 7266
-  Eric Chaumillon, Maître de conférence Université de La Rochelle, LIENSs UMR 7266
Financement : ANR Delta



Role of sediment redistributions on coastal subsidence and Relative Sea Level rise at present and in the near future
La modélisation du niveau marin prend en compte les mouvements du sols liés aux redistributions de masses à la surface de la terre. L’exemple le plus connus est le rebond isostatique glaciaire où la calotte de la dernère période glaciaire a encor un effet aujourd’hui (comme en Norvège qui se soulève encor aujourd’hui, 1 cm/an maximum). De récentes avancées dans les modèles d’estimation du niveau marin ont permis d’intégrer les sédiments qui dans certains cas peuvent représenter un poid important sur la surface de la terre (Gange-Bramahputre et Amazon = 1Gt/ans, Irrawady = 600 Mt/ans, Yellow river = 450 Mt/ans). Ces grands deltas sont aussi des régions densément peuplés et vulnérables aux variations du nveau marin. Comprendre la contribution des sédiments à la monté du niveau marin est donc d’autant plus important dans ces régions.


Activités d’enseignement :

  • Vacations à l’Université de La Rochelle au sein du département de science de la terre