Le projet SHORELINE, comprendre le regard des résidents sur leur territoire

Le projet SHORELINE vise à mieux comprendre le regard des résidents sur leur territoire (attractivité, choix résidentiels, cadre de vie etc.) dans une perspective d’aide à la décision.

Martin (1999), Xynthia (2010), ou plus récemment Fabien (2019), les phénomènes météorologiques extrêmes sont de plus en plus fréquents à cause du changement climatique. Et les communes littorales sont en première ligne, touchées de plein fouet par l’érosion, le recul du trait de côté, la submersion... Or, ces espaces littoraux combinent une forte attractivité résidentielle et touristique. Cela questionne la manière la plus efficace d’aménager leur territoire dans le futur.

Ce projet de recherche, porté par l’INRAE (UR ETBX) est financé par la région Nouvelle-Aquitaine. Il est réalisé en partenariat avec l’UMR LIENSs La Rochelle Université/CNRS, l’Université de Bordeaux (UMR Gretha), le GIP Littoral et les communes de Ville de Lacanau et Ville de Capbreton

L’Unité de recherche (UR) Environnement, territoires, Infrastructures d’INRAE Nouvelle-Aquitaine Bordeaux est en charge du pilotage de ce projet Shoreline.
Cette UR développe des approches intégrées croisant ses compétences en économie, sociologie, géographie, agronomie, sciences politiques, statistiques, mathématiques et sciences de l’ingénieur, afin de mieux appréhender la manière dont les sociétés et les territoires se confrontent aux enjeux environnementaux dans le contexte des changements globaux.

Dans le projet Shoreline, l’UR sera en particulier en charge du pilotage des enquêtes réalisées sur le territoire de la Ville de Lacanau, au sujet de la perception du risque érosion, et des relations des habitants à leur territoire notamment dans une perspective d’adaptation.

  • Enquête en cours auprès des habitants permanents et secondaires de la ville de Lacanau
    Inscription pour participer à l’enquête

publie le mardi 30 juin 2020