Moncelon Raphaël

Thèse de doctorat (2019-2022)
Ecole doctorale de l’Université de La Rochelle
Formation d’origine :
Master GEEL (Gestion de l’Environnement et Ecologie du Littoral), La Rochelle Université, 2017-2019*
Licence 3 BEE (Biodiversité, Ecologie et Evolution), Université Bordeaux, 2016-2017
Classes préparatoires BCPST, 2013-2016

(2019-2022) Structure et fonctionnement des marais de la Charente-Maritime : vers un développement d’un indicateur de fonctionnement trophique et son application à la gestion des zones humides

Mots clés : Ecologie planctonique, géochimie, flux interface eau/sédiment, production primaire, marais
Responsables scientifiques :

  • Christine Dupuy (encadrement à 50%), Laboratoire LIENSs, Professeure, HDR
  • Edouard Metzger (encadrement à 50%), Laboratoire LPG/BIAF à Angers, MCF, HDR

Financement : CDA La Rochelle



Structure et fonctionnement des marais de la Charente-Maritime : vers un développement d’un indicateur de fonctionnement trophique et son application à la gestion des zones humides.
Bien qu’identifiés comme zones humides d’intérêts (enjeux écologique, économique et sociale), les marais représentent un écosystème dont les connaissances sont relativement restreintes. Ce manque de connaissances se distingue notamment au niveau d’un élément majeur : le phytoplancton. Son rôle dans la fonction épuratoire des marais, le cycle du carbone mais également comme base du réseau trophique mène à travailler sur les paramètres contrôlant son développement.

Le but de cette thèse est d’identifier et quantifier le rôle du compartiment benthique sur ce développement. En effet, les flux de matière à l’interface eau/sédiment pourraient jouer un rôle majeur dans l’apport d’éléments essentiels et limitants pour la production planctonique, à savoir les phosphates. La grande diversité des marais en Charente-Maritime ainsi que leur mode de gestion associé sera un élément à prendre en compte pour la compréhension de cette interaction.

Canal secondaire, Marans. © M. Gouazé

Principales collaborations :

  • UNIMA, La Rochelle
  • IFREMER, L’Houmeau
  • Laboratoire EPOC, Université de Bordeaux
  • Laboratoire Chrono-environnement, Université de Besançon