Programmes de Recherche > DYNAFLUX

Projet DYNAFLUX - Système d’évaluation de la dynamique portuaire par l’analyse des flux d’embarcations pour la mise en place d’observatoires du nautisme (2014 – 2015)

  • Financement
    Agence des Aires Marines Protégées (AAMP), Région Poitou Charentes
  • Partenaires :
    Agence des Aires Marines Protégées (AAMP), L3i, Port de plaisance de La Rochelle, Météo France.

Contexte

Le projet DYNAFLUX fait suite à une première collaboration entre les laboratoires LIENSs (équipe AGîLE) et L3i de l’Université de La Rochelle menée à travers le programme TECHNOBS (Projet Technologies d’Observation du nautisme dans l’estuaire de la Gironde et les Pertuis charentais) en partenariat avec l’Agence des aires marines protégées dans le cadre de la Mission d’étude pour la création d’un parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et Pertuis Charentais.

L’analyse des pratiques et de la fréquentation pour des activités de nautisme dans la mer des Pertuis est menée depuis 2008 par l’équipe AGîLE. Dans ce cadre, la connaissance des flux d’entrées et de sorties à partir des différents ports de plaisance est un paramètre important pour la compréhension des pratiques. Après plusieurs campagnes de comptages avec des observateurs, le besoin de bénéficier d’un outil permettant de comptabiliser de manières automatiques et pérennes les flux d’embarcations à l’entrée des principaux ports de plaisance a été identifié et soutenu par les gestionnaires des structures portuaires.

 

Objectifs scientifiques

Réaliser un système permettant, quelque soit le contexte d’acquisition marée, jour, nuit, temps clair, brume ou pluie, la détection du passage des embarcations, et d’extraire un certain nombre de caractéristiques des objets observés (type d’embarcations détectées, leurs tailles, et leurs sens de passage).

 

Résultats attendus

Le projet concerne le développement et la démonstration d’un système expérimental d’observation statique intégrant :

  • un système de comptage d’entrée-sortie temps-réel des embarcations par vision pour obtenir des informations sur les flux d’entrée / sortie des ports et de comptage.
  • un système de reconnaissance du type d’embarcation de plaisance : voile, moteur, voile légère. Il implémentera des algorithmes d’extraction d’information des images pour fournir des vecteurs de caractéristiques utilisés dans les traitements de classification. La chaîne de reconnaissance sera constituée de fonctions de traitements d’images, d’analyse, et de classification.
  • un système d’acquisition multispectral couplé au système de comptage et de reconnaissance vidéo précédent. Son objectif est l’extraction d’informations dans le spectre non visible par les systèmes d’acquisition vidéo classiques. Ce système s’avère nécessaire en vision nocturne et dans une atmosphère opaque de type brume marine.
  • une plateforme d’intégration des données recueillies rassemblant également des données hétérogènes qui les caractérisent (type, position, cartographie, météo,...). L’organisation et la visualisation de l’information aura pour objectif de permettre l’évaluation des flux d’embarcations aux abords des ports de plaisance afin d’obtenir une meilleur compréhension des rythmes et du poids de ces usages.
  • Sous couvert de faisabilité et de respect de l’anonymat : connaître la fréquence et les durées de sorties des embarcations. Ceci demande une reconnaissance à chaque passage.

    Ce projet permet une collaboration entre chercheurs en sciences humaines et en informatique sur une problématique définie suite à une demande des gestionnaires des espaces maritimes et portuaires.

PNG - 102.8 ko
PNG - 55.5 ko
publie le jeudi 7 janvier 2016