Actualités

Les petites îles à la Une : des impacts du changement climatique aux solutions d’adaptation, où en est-on à la sortie du Volume 2 du 6ème rapport du GIEC ? par Virginie DUVAT, Professeur de Géographie, La Rochelle Université

https://www.youtube.com/watch?v=8Ha...

L’équipe LIENSs du projet ADAPTOM réalise une première mission de terrain en Martinique (26 avril-5 mai) et en Guadeloupe (5 au 19 mai) afin, d’une part, de rencontrer les acteurs impliqués dans des projets de Solutions fondées sur la Nature (réunions d’acteurs en Martinique le 28 avril et en Guadeloupe le 9 mai), et d’autre part, de collecter des données sur ces projets (visites de sites, réalisation d’ entretiens semi-directifs auprès des acteurs concernés, campagne d’enquête auprès de la population, collecte documentaire).


Réalisation d’un entretien par la chargée de mission ADAPTOM, Inès HATTON, auprès de Yannis LABEAU, Chef de Projet Frange Littorale & Prévention des Inondations, Service Urbanisme Opérationnel et Accessibilité, CACEM, sur le site de l’Étang Z’Abricots


Visite du site de l’Étang Z’Abricots avec Yannis LABEAU (à gauche) et Astrid ABEL (au premier plan, animatrice du réseau régional LIFE ARTISAN Antilles-Guyane)


Réalisation d’une enquête sur la perception des risques côtiers et des solutions d’adaptation au changement climatique auprès de la population par Alice JACOBÉE (stagiaire de Master 1 SPE-GAGL, La Rochelle Université-LIENSs)

Les deux objectifs de cette mission sont : (1) De caractériser et d’évaluer les projets de Solutions fondées sur la Nature existants ; (2) De mobiliser le réseau d’acteurs pour produire un retour d’expérience collectif et préparer un atelier de terrain d’une semaine, qui aura lieu entre octobre 2022 et mars 2023.


Réunion de présentation du projet ADAPTOM du 29 avril, DEAL, Fort-de-France


Présentation du projet ADAPTOM aux acteurs opérationnels par Inès HATTON, chargée de mission ADAPTOM

EN MARTINIQUE, l’équipe ADAPTOM s’est principalement concentrée sur trois projets de Solutions fondées sur la Nature  :

(1) Le projet RECIPROCITE, porté par la commune du Lamentin, qui consiste en une renaturation de la mangrove suite à sa dégradation par un cyclone (enlèvement des espèces envahissantes et plantation de propagules). Ce projet permettra de renforcer la capacité de la mangrove à protéger la zone côtière aménagée tout en offrant de nombreux co-bénéfices (renforcement de la biodiversité, éducation-sensibilisation de la population).

(2) Le projet LIFE ARTISAN Z’ABRICOTS, porté par la CACEM et réalisé en partenariat avec le bureau d’études Suez Consulting, qui consiste à provoquer un phénomène d’accrétion par implantation de pieux dans la zone intertidale afin de réduire la profondeur et de permettre à la mangrove de s’étendre vers le large. L’objectif est de réduire le clapot des vagues qui perturbe l’utilisation du port de plaisance.


Vue de la Pointe des Sables depuis le ponton du port de plaisance : c’est dans le prolongement de cette pointe que le projet ambitionne de provoquer l’extension de la mangrove.

(3) Le projet de renaturation du haut de plage mis en œuvre par le Club Med sur le site des Boucaniers (commune de Sainte-Anne) en partenariat avec l’ONF, dans le but de réduire l’érosion côtière.


Périmètre de restauration de la végétation sur l’arrière-plage, mis en place avec l’appui de l’ONF dans le but de réduire l’érosion de la plage.

publie le mardi 3 mai 2022