Hamani Vincent

Thèse de doctorat (2018-2021)
Ecole doctorale de l’Université de La Rochelle
Formation d’origine :
Master Sciences des environnements continentaux et côtiers, à l’Université de Caen (2016-2017)
Master Biologie des Organismes et des Populations, à l’Université de Dijon (2015-2016)

(2018-2021) Effets des conditions environnementales sur le métabolisme énergétique d’organismes filtreurs en zone portuaire : impact sur les bioproduits

Mots clés : Filtreurs, Métabolisme énergétique, Modélisation, Milieu portuaire, Bioproduits, Sédiments
Responsables scientifiques :
-  Isabelle BRENON, Maître de Conférences HDR, Université de La Rochelle, LIENSs UMR 7266
-  Laurence MURILLO, Maître de Conférences, Université de La Rochelle, LIENSs UMR 7266
Financement : Allocation du Ministère de l’Education Nationale, de la Recherche et de la Technologie (MENRT)



Effets des conditions environnementales sur le métabolisme énergétique d’organismes filtreurs en zone portuaire : impact sur les bioproduits.
Les zones portuaires, par leur structure et les activités qu’elles abritent, représentent des environnements complexes, très changeants et mal connus.
Les bioproduits (fèces et pseudo-fèces) des organismes filtreurs impacteraient les rejets de dragage des zones portuaires en modifiant localement l’érodabilité, la texture et la composition des sédiments. Les opérations de dragage, nécessaires à l’entretien d’une profondeur de navigation, constituent un coût important pour les structures. Nous proposons d’étudier l’impact des variations de l’environnement en zone portuaire sur la production des bioproduits d’organismes filtreurs en intégrant la compréhension des mécanismes métaboliques associés.