SOMLIT : Service d’Observation en Milieu LITtoral

english version

Le SOMLIT :

Le Service d’Observation en Milieu Littoral est un Service National d’Observation (SNO) labellisé par le CNRS-INSU depuis 1996. Il est depuis 2016 l’un des réseaux élémentaires de l’Infrastructure de Recherche Littorale et Côtière (IR-ILICO). Il mobilise de nos jours 10 stations et laboratoires marins français du littoral Manche-Atlantique-Méditerranée depuis Wimereux jusqu’à Marseille en passant par Brest. Toutes les équipes SOMLIT travaillent selon des protocoles communs normalisés.
L’objectif du SOMLIT est l’observation à moyen et long terme de l’évolution de l’environnement marin pour comprendre, via l’étude de "séries multi-paramètres", la réponse des écosystèmes marins aux forçages naturels et aux contraintes anthropiques.
L’observation SOMLIT concerne l’hydroclimat marin, la chimie, la biogéochimie et la biologie de la colonne d’eau.
Les protocoles communs imposent à tous :
-  Un prélèvement en sub-surface à marée haute (± 1 h) avec une périodicité de 15 jours ;
-  Un profil par sonde multiparamètre surface-fond ;
-  Un corpus de 16 paramètres à analyser ;
-  L’intégration d’une démarche qualité selon la norme NF/EN ISO/CCI 17025 ;
-  Des exercices annuels d’inter-comparaison entre laboratoires CNRS et universitaires ainsi que la participation aux essais inter-laboratoires de l’Ifremer.
Le SOMLIT met à disposition des communautés nationales et internationales l’ensemble des résultats acquis via le site internet du SOMLIT.

Le SOMLIT à La Rochelle :

Le laboratoire LIENSs a intégré le réseau SOMLIT en 2012 après une phase initiale de mise en place opérée depuis juin 2011.
Le site est situé dans le Pertuis d’Antioche (entre les îles de Ré et d’Oléron) à 5 nautiques du port de Chef de Baie (La Rochelle) et pour une profondeur de 40 mètres. Ce site est situé en dehors des perturbations générées par les apports des petits fleuves (Lay, Sèvre et Charente) et est à l’écart des principales activités anthropiques (cultures marines, pêches côtières, dragages). Il reste sous influence océanique dominante même si son contexte hydrologique hivernal est influencé par les panaches de la Gironde et de la Loire. Le site est complémentaire des stations hydrologiques des réseaux préexistants REPHY et DCE pour certaines placées à proximité des zones de cultures marines (ostréicoles et mytilicoles).
Les prélèvements sont réalisés à marée haute avec un coefficient de marée de 70 (± 10) avec le navire « Estran » de l’Université de La Rochelle.

Les prélèvements d’eau de mer sont réalisés à la bouteille Niskin ; le profil surface-fond avec une sonde Seabird SBE 19plus multiparamètre et les prélèvements qualitatifs de phytoplancton au filet à phytoplancton (maille 10 µm).

L’eau de mer de la bouteille Niskin est ensuite transvasée en utilisant un flaconnage adapté à chaque paramètre (O2, pH, sels nutritifs, pico-nano plancton) et les fixateurs ad hoc ajoutés.

Organigramme :

Contacts :

Responsable scientifique : Pierre-Guy Sauriau, Chargé de Recherche CNRS, tél : 05 46 50 76 38,
Email : pierre-guy.sauriau@univ-lr.fr

Responsable qualité : Philippe Pineau, Assistant-Ingénieur CNRS, tél : 05 46 50 76 60,
Email : philippe.pineau@univ-lr.fr

Mise à jour : juin 2018